• Érik Orsenna à Altagène le 17 juillet à 15h

Voyage au pays du vivant et langues bien pendues :

Érik Orsenna présentera sa dernière publication Beethoven, la passion de la fraternité. “La mer et la musique tiennent une place essentielle dans ma vie et dans mes livres” explique-t-il. Avec Beethoven il exprime aussi son attachement à la fraternité et à l’Europe.

Accompagné du Dr Isabelle de Saint Aubin, co-autrice avec lui de Cochons, Voyage aux pays du vivant, on parlera du cochon, de ses ressemblances avec les Humains.

“Dans le cochon, tous les dérèglements aussi s’incarnent : l’élevage industriel, la maltraitance, les pollutions. Sans compter les maladies qu’il mitonne au plus profond de son corps bien gras. C’est ainsi que pour comprendre notre Terre, ses délices et ses dérives, rien ne vaut un long voyage en compagnie du cochon, de la Bretagne à la Chine, du roi Louis VI au Prix Nobel de médecine Jules Hoffmann, des Métamorphoses d’Ovide aux prophéties (vérifiées) de George Orwell. Bien sûr, vous y rencontrerez, mais ne craignez rien, à bonne distance, nombre de personnages intéressants dont quelques virus à l’inventivité redoutable, ma chère chauve-souris, championne de l’immunologie, et le désormais célèbre pangolin. Bon voyage aux pays du Vivant !”  nous dit Érik Orsenna.

Il sera aussi question de la défense de langues régionales et de l’enseignement immersif, car il fait partie des académicien.ne.s défenseur.se.s de la diversité linguistique. Le débat aura lieu avec la complicité des membres de la revue Tempi, qui cultive l’utilisation de la langue corse.

  • Érik Orsenna avec Una Volta C’era,  à Sainte-Lucie de Tallano le 17 juillet à 10h

Suivant l’exemple d’ Érik Orsenna, auteur de La Fontaine, une école buissonnière, les enfants imagineront et illustreront un conte à partir de la fable de la Fontaine Le chêne et le roseau. Gratuit sur inscriptions à festival.lirelemonde@gmail.com ou au 07.49.10.18.41

Share This